The Reading Club #11 Les derniers livres lus

, , No Comments
Bien le bonjour ! Me voilà de retour de vacances, et comme je vous en parlais dans ma PAL de l'été, elles ont été encore l'occasion pour moi de lire autant qu'il me plaisait! Je n'ai pas réussi le pari énoncé d'engloutir les 5000 pages prévues, mais j'ai quand même pu découvrir sept romans qui m'ont majoritairement plus. 

Comme je n'avais pas eu l'occasion de vous parler de précédents romans, j'y reviens donc aujourd'hui avec un des livres faisant partie de ma PAL estivale. Au programme, un road-trip américain, un roman de fiction mêlant histoires de femmes et histoire, et un roman autour de la famille et des secrets qu'elles couvent. J'ai apprécié différemment les trois, et tous m'ont donne envie de vous les faire découvrir !




Une Odyssée Américaine, Jim Harrison

Ce que dit la 4e de couverture
" A l'aube, j'ai décidé d'emporter le puzzle des Etats-Unis et d'en lancer une pièce par la fenêtre e mon break chaque fois que je franchirais la frontière d'un nouvel Etat..." Plaqué par sa femme à soixante-deux ans, Cliff quitte tout et prend la route. Il traverse les Etats-Unis de part en part,bientôt rejoint par la peu farouche Marybelle. Parfois mélancolique, toujours truculent, ce voyage apportera-t-il la renaissance tant recherchée?

Mon avis
J'avoue honnêtement m'être intéressé à Jim Harrison à son décès en Mars dernier. En tombant sur l'émission de la Grande Librairie sur France 5, j'ai découvert cet auteur et l'importance de son oeuvre aux Etats-Unis et dans le monde. Bon vivant, amoureux de la bonne chair, du vin et des grands espaces, il est notamment l'auteur du recueil de nouvelles Légendes d'Automne dont s'inspire le très beau film de 1994 avec Brad Pitt et Anthony Hopkins. En l'apprenant, j'ai voulu connaître l'oeuvre de Jim Harrison et m'y suis donc mise par L'Odyssée Américaine.
Au travers de ce livre, on suit le narrateur Cliff, au travers de la crise existentielle qu'il vit à 62 ans. Larguée par sa femme qui veut refaire sa vie, retraité de la ferme où il a passé de nombreuses années à travailler et qui rythmait sa vie, Cliff se retrouve déboussolé dans son existence, à laquelle il ne voit plus vraiment de raison. Il décide de parcourir les Etats-Unis d'un bout à l'autre pour découvrir chaque état, et se découvre un but original à son existence et la manière d'avoir à nouveau des projets. 
D'abord un peu déroutée par l'écriture brute et peu formaliste, j'ai apprécié suivre Cliff au travers des Etats et de ses états, tantôt joyeux, tantôt mélancolique, et toujours attentif aux endroits qu'il traversait. Tout est écrit sous une forme proche à mon sens du journal intime, on reçoit toutes les impressions et sentiments que vit Cliff, en faisant un personnage aussi touchant que drôle. J'ai bien envie de découvrir d'autres oeuvres, autant nouvelles que romans.

*

La Dernière Réunion des filles de la station-service, Fannie Flagg

Ce que dit la 4e de couverture
Maintenant que la dernière de ses filles a convolé en justes noces, Sookie peut enfin s'autoriser à ne rien faire. A presque 60 ans, il serait temps! Seulement, une lettre livrée par erreur vient soudain bousculer son paisible programme. S'y étale noir sur blanc, le mensonge de toute une vie... Mise sur la piste d'une mystérieuse vieille dame,femme libre et héroïne de guerre, Sookie retrace à tatons le fil de son histoire. Ses pas la mèneront à une lointaine station-service du Wisconsin où l'attendent un autre passé et, peut-être, un nouveau départ...

Mon avis
Premier livre que je lis de cette auteure qui a également écrit Miss Alabama et ses petits secrets et surtout Beignets de Tomates Vertes, ça a été pour moi une très bonne première lecture! Et ce malgré un début que je voyais pas forcément bien partie. On suit tout d'abord Sookie une jeune sexagénaire qui a fondé son existence sur sa famille, le bonheur de son mari et de ses filles et la satisfaction de sa mère, vieille folle conservatrice mégalomane (ça c'est dit). La mise en place de l'intrigue par l'installation du décor et des personnages m'a semblé tout d'abord un peu légère, un peu cliché et ne m'emmenait pas forcément vers un bon avis. Cependant tout bascule pour moi au moment venant juste après la découverte du mensonge de la vie de Sookie, qui je vous rassure (et qui m'a rassuré) arrive très vite! On fait alors le va et vient entre le présent de Sookie et le passé, où on voit grandir les filles Pulaski, et plus particulièrement Fritzi, et la station-service de leurs parents à l'aube et pendant la Seconde Guerre Mondiale. Se mêlent aux destins de ses femmes l'Histoire, et leur rôle trop peu mise en valeur après la guerre. On rit, on s'émeut, on apprend et on suit avec avidité leurs destins, avec un dénouement qu'on croit certain et qui parvient tout de même à nous surprendre. 
Comme avec Jim Harrison, cette première incursion dans les romans de Fannie Flagg me donne envie d'aller lire ces autres oeuvres!

*

Désaccords Mineurs, Joanna Trollope

Ce que dit la 4e de couverture 
Chrissie a toujours su que Richie les aimait, elle et leurs trois filles, ainsi que leur joyeuse existence rythmée par la musique. Mais pourquoi ne l'a-t-il jamais épousée? Parce que c'est l'apanage de Margaret, avec qui il a eu un fils Scott, quand il faisait ses débuts de musicien. Richie ne les a jamais revus. Mais à sa mort, son ancienne famille, qui figure au testament, fait sa réapparition...

Mon avis
Celui-ci fait partie de la PAL estivale que je m'étais concocté, et je suis plutôt satisfaite de l'avoir reçu par mon abonnement Livre-mois. A la mort de son mari musicien, sa compagne et agent Chrissie a du mal à faire le deuil de son décès et des années passées ensemble. Il lui manque et elle le hait tour à tour, sans jamais l'avouer. Elle ne comprend pas pourquoi il ne l'a jamais épousé et n'a jamais divorcé de sa première femme, qu'il a connu sur les bancs de l'école primaire et qui est resté dans son Nord natal. On y suit également leurs trois filles, très différentes et qui acceptent différemment sa mort, avec une grande part donnée à la cadette, la plus jeune et pourtant la plus mature à tenter de comprendre les choix de son père bien-aimé. Basé sur la façon de faire son deuil et tout à fait porté sur la psychologie des personnages, ce livre m'a beaucoup plus par la finesse des personnages et la façon subtile qu'a eu l'auteur de nous faire comprendre les sentiments des personnages, sans jamais tombé dans le pathos et le descriptif. On s'attache à certains personnages, on est dubitatif face à d'autres, et on s'embarque (peut-être trop) doucement dans les destins de ces familles orphelines qui doivent faire face. Toutes les étapes sont soigneusement construite et on termine satisfait de voir tous les personnages suivre leur destinée et se dépasser. 


Et vous, qu'avez-vous lu cet été? Avez-vous eu des coups de coeur livresques?

Très bonne rentrée et très bonne semaine à tous :)



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire